La vitamine D

Le métabolisme de la vitamine D

En France, une étude menée par l'ENNS (Etude Nationale Nutrition Santé) entre 2006 et 2007 a mis en évidence que plus de 42 % des adultes ont une déficience modérée à sévère en vitamine D (80 % sont carencés)

 

Cette carence a de multiples facteurs : notre vie "moderne", notre alimentation - qui ne couvre qu'environ 15 % de nos besoins en vitamine D - , le manque d'exposition solaire...

 

 

Les sources alimentaires en vitamine D sont trop rares et, pour peu que nos fonctions métaboliques (au niveau hépatique, entre autre) ne se fassent pas correctement, elles seront mal assimilées.

 

Il existe deux types de vitamine D

  • La vitamine D2, d'origine végétale
  • La vitamine D3, d'origine animale, qui sera la mieux assimilée

 

On les trouve principalement dans :

  • les shiitakés (frais ou secs), les girolles
  • l'huile de foie de morue
  • le saumon sauvage
  • les poissons gras (thon, maquereaux, sardines,...)
  • la viande et surtout les abats
  • le jaune d'oeuf

La synthèse de la vitamine D se fait principalement à partir du cholestérol, au niveau de la peau, sous l'action du soleil et plus précisément des rayons UVB.

 

Cette synthèse est diminuée par :

  • la pollution atmosphérique
  • l'utilisation abusive de crèmes solaires
  • l'âge (au-delà de 65 ans)

Il est conseillé de s'exposer 5 à 10 minutes au soleil (pas plus), l'été, à midi, bras et jambes nus (bien évidemment sans crème solaire!)

 

 

Lire la suite 8 commentaires

Le Psoriasis

Aujourd'hui, le 11 octobre, c'est la journée mondiale du psoriasis...

Une maladie très invalidante pour ceux qui en souffrent : le regard des autres, les douleurs qui en découlent, et bien d'autres soucis... 

Soulager au naturel

De nombreuses solutions existent en naturopathie pour aider le patient souffrant de psoriasis, que ce soit pour le traitement de fond ou pour soulager et supprimer les crises :

 

L'huile essentielle de camomille romaine : sans aucune contre indication, très douce pour la peau, elle pourra même être utilisée pure directement sur la lésion de psoriasis. Un peu chère, on la diluera dans une végétale riche en oméga 3, 6 et 9 (Huile végétale 1ère pression à froid de rose musquée ou d'argan) ou dans un macérat huileux de calendula (pour le côté apaisant et anti inflammatoire) 

Il existe deux autres huiles essentielles très actives sur le psoriasis, similaires à l'huile essentielle de camomille romaine : la matricaire (camomille allemande) et celle de tanaisie annuelle. Plus concentrées en chamazulène (la molécule principalement active sur le psoriasis) mais sont plus chères que l'huile essentielle de camomille romaine

 

Les oméga 3 et plus particulièrement l'EPA et le DHA : attention à la qualité de vos oméga 3 ; il existe des labels de qualité qu'il est indispensable de prendre en compte pour éviter d'apporter de mauvaises choses à un organisme déjà en difficulté... 2 gr minimum d'oméga 3 / prise jusqu'à deux fois / jour 

Pour une meilleure absorption et assimilation, un mélange d'oméga 3 d'origine végétale et d'origine animale sera plus indiqué.

 

Il existe de nombreuses autres solutions, notamment en gemmothérapie ; cependant il est nécessaire d'avoir un suivi par un professionnel de santé.

 

Je reste à votre disposition pour toute demande complémentaire !...

 

7 commentaires

TROUSSE D'Urgence de l'été

Enfin ! l'été est là !

Le soleil, les vacances... tous ces moments tant attendus pour se ressourcer et oublier les tracas du quotidien...

Inutile donc de se gâcher ces instants par des petits bobos..

 

Pas besoin de se charger inutilement...

Voici les 3 huiles essentielles à glisser dans la valise :

 

L'huile essentielle d'eucalyptus citronné :

  • Répulsive moustique (et autres insectes piqueurs) : vous pouvez l'utiliser en journée comme le soir. Quelques gouttes, dans votre crème solaire (rassurez-vous elle n'est pas photosensibilisante !) pour la journée ou dans votre lait hydratant le soir... Et hop! finit les piqûres de moustiques... Pour les bébés, une ou deux gouttes sur le body ou le pyjama, voire sur les bords de la poussette pour les balades...

 

  • anti-inflammatoire et antalgique : malheureusement, les vacances ne nous mettent pas à l'abri d'une foulure, d'une contracture ou tout autre blessure tendineuse, articulaire ou musculaire... Rien de tel qu'un peu d'huile essentielles d'eucalyptus citronné en massage sur la zone douloureuse pour apaiser la douleur !

 

L'huile essentielle de lavande aspic :

  • Excellente antalgique et cicatrisante : elle apaisera toutes les brûlures. Merveilleuse sur les coups de soleil, vous pouvez l'utiliser pure ou diluée dans de l'huile végétale de calendula (elle aussi aux propriétés anti-inflammatoire, apaisante et cicatrisante) ou dans un baume hydratant

 

  • antitoxique : elle neutralise le venin des animaux piqueurs. Elle calme immédiatement la douleur, l’œdème et les sensations de démangeaisons de "l'après piqûre". Que ce soit moustiques, guêpes ou méduses, rien ne lui résiste !

 

  • bactéricide, virucide et fongicide : elle agira sur toutes pathologies ORL (otites, sinusites, bronchites...) ainsi que sur les mycoses (attention, les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures sur les muqueuses)

 

 

L'huile essentielle d'immortelle (hélichryse italienne)

  • anti-inflammatoire, antalgique, anti-hématome, décongestionnante : elle est tout simplement magique. Pour les petits bouts qui découvrent la joie de la marche, comme pour les sportifs qui profitent des vacances pour essayer des nouveaux sports... Il y a tant à dire sur son efficacité que je ne peux que vous conseiller de l'avoir avec vous en vacances comme toute l'année !!!

 

Ces 3 huiles essentielles n'ont pas de contre indications particulières et peuvent être utilisées par toute la famille, à condition de respecter les dilutions en fonction de l'âge de l'utilisateur (me consulter)

1 commentaires

Les jambes lourdes et la circulation veineuse

Malheureusement, nous sommes nombreux (et surtout nombreuses) à connaître les désagréments d'une mauvaise circulation: jambes lourdes, fourmillements, crampes (surtout nocturnes), œdèmes (pieds et jambes qui enflent, mais aussi les mains)... 

En été, la chaleur augmente ces désagréments jusqu'à les rendre parfois douloureux.

 

Quelques facteurs aggravants le risque :

  • l'hérédité
  • le sexe : les femmes y sont plus sujettes (une question d'hormones)
  • l'âge : en prenant de l'âge, les parois des veines se relâchent et le reflux sanguin se fait donc plus difficilement
  • l'obésité
  • l'exposition à la chaleur : soleil, mais aussi bains et douches trop chauds
  • Mais aussi : la sédentarité, la station debout prolongée, les vêtements trop serrés...

 

Il existe de nombreuses solutions pour prévenir et soulager les symptômes d'une mauvaise circulation :

  • En premier lieu : les bas de contention (contention 2) ; ils devraient être portés tout au long de l'année mais vous savez bien qu'à l'arrivée de l'été, tant pour le côté esthétique, que par peur d'avoir trop chaud, nous ne les mettons plus !

 

  • donc, pour l'été (et le reste de l'année), surélevez vos jambes le plus possible :
    • devant la télé
    • au lit : glissez quelque objet volumineux entre le matelas et le sommier, au niveau des genoux
    • à la plage : couchez-vous la tête vers la mer 
  • ne portez pas de vêtements trop serrés 
  • évitez la chaleur : pas de bains ou de douches à température trop élevée, pas d'exposition au soleil (au mieux) et sinon, pensez à marcher le long de la plage, les pieds et mollets dans l'eau, le plus souvent possible (la marche relance le reflux veineux et la fraîcheur de l'eau resserre les veines et capillaires dilatés par la chaleur)
  • passez vos jambes à la douche froide, en massage circulaire du bas vers le haut en partant de l'intérieur de la cheville pour remonter vers l'extérieur de la cuisse
  • faites suffisamment d'exercice, notamment la marche qui mécaniquement, favorise le reflux veineux (par compression des veines au niveau des muscles du mollet et par stimulation sous la voûte plantaire à l'impact avec le sol)

 

Pour l'alimentation :

  • ne buvez pas trop d'alcool : il favorise la dilatation des petits vaisseaux
  • consommez beaucoup de fruits et légumes colorés : riches en anti-oxydants ce sont de très bons protecteurs cardiovasculaires
  • buvez en quantité suffisante

 

Pour vous aider, il existe de nombreux gels (mais vous pouvez aussi vous les faire "maison") pour soulager par le massage (de préférence aux huiles essentielles et plantes) ainsi que des complexes de plantes et/ou d'huiles essentielles et de gemmothérapie qui permettent de lutter efficacement contre tous les symptômes désagréables de la mauvaise circulation (me consulter)

 

 

0 commentaires

La diffusion d'huiles essentielles : quel diffuseur choisir ?

De multiples diffuseurs sont proposés dans le commerce ; alors, comment choisir le vôtre ?


Tout dépend de l'usage que vous souhaitez en faire...


Pour l'usage ludique, créer un parfum d'ambiance qui vous correspond, désodoriser vos toilettes ou votre cuisine, vous pouvez utiliser tous les diffuseurs disponibles dans le commerce : galets, pots pourris, céramique à chaleur douce...


Cependant, il est préférable d'éviter tous les systèmes qui chauffent beaucoup les huiles essentielles (brûles parfum) qui dénaturent les huiles en les oxydant.


Si par contre, vous souhaitez un usage thérapeutique, seul le diffuseur ultra sonique ou la diffusion à froid sont à retenir !

Plus chers, se sont malgré tout les seuls qui auront une réelle action thérapeutique, en "propulsant" les huiles essentielles dans l'air.

La brume ainsi produite permettra d'assainir l'air en détruisant virus et bactéries ou créer une ambiance zen, tonique, gaie... selon les huiles essentielles utilisées.


Maintenant, à vous de choisir les huiles essentielles qui correspondent à votre humeur du jour !


0 commentaires